fruits et légumes

Courges et potiron

Courges et potirons

Emblématiques de l’automne et de l’hiver, les courges et potirons sont originaires d’Amérique du Sud. Autrefois réservés aux potagers des particuliers, ils arrivent en force sur les étals depuis plusieurs années. Courges et potirons affichent une large variété de couleurs, de formes et de tailles. Leur point commun : la subtilité et la douceur de leur saveur qui se marie à merveille avec tous les mets. Ils s’apprécient de l’entrée au dessert et plaisent notamment aux enfants qui adorent leur texture onctueuse et la douceur de leur goût.

LA CONSERVATION

  • Les courges et potirons peuvent se conserver entiers plusieurs semaines, et jusqu’à trois mois après leur achat. Entiers et non entamés, gardez-les dans un endroit frais et sec.
  • Si vous préférez le conditionnement en tranche, placez celle-ci au réfrigérateur dans un film alimentaire. Conservez-la au maximum trois jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

LES MODES DE CUISSON

  • Les courges et potirons se mangent essentiellement cuits.
    En soupe : laisser cuire les dés de potiron ou de courge dans un bouillon environ 15 minutes, avec un oignon coupé en quartiers, de l’ail et une branche de thym. Otez le thym (pas très agréable en bouche) avant de passer au mixeur.
  • Agrémentez au choix (ou associés) de crème, de croûtons à l’ail, de gruyère râpé, de lamelles de chorizo grillées, d’amandes grillées, de ciboulette ou de menthe ciselée, de croûtons au bleu, de dés de pomme verte, etc. Votre créativité n’a pas de limites avec la soupe de potiron ; tout lui va !
  • 10 à 15 minutes à l’autocuiseur, coupés en dés puis assaisonnés de crème fraîche, de sel et de poivre, les courges et potirons sont délicieux tels quels ou écrasés à la fourchette pour un écrasé maison crémeux et gourmand.
  • 40 à 50 minutes au four, en fines tranches ou en dés, pelés ou non, parfumés de romarin ou de thym et d’ail écrasé (oignons et tranches de citron), salés et poivrés ;
  • 20 minutes à l’eau bouillante salée et parfumée d’un oignon et d’une feuille de laurier dans une casserole ;
  • En gratin : réaliser d’abord une purée, la sécher rapidement à la poêle pour évacuer le surplus d’eau et en garnir un plat à gratin. Assaisonner et recouvrir d’une couche de fromage râpé. Faites gratiner au four environ 10 min à 200°C (surveillez la cuisson). Association réussie du fondant et du croustillant !
  • Sauté : la chair taillée en petits dés dorés à la poêle (avec de la graisse de canard, de l’huile d’olive ou du beurre) pour accompagner des viandes au caractère bien trempé comme le gibier ou les volailles à chair brune par exemple.

MARIAGES ET ASSORTIMENTS

  • Dans la soupe, courges et potirons deviennent particulièrement onctueux en velouté avec du lait de coco ou de la crème fraîche. Pour contrebalancer la douceur de la préparation, ajouter un élément « tranchant » en termes de goût comme le jus ou les zestes de citron ou le gingembre frais râpé.
  • Légumes rustiques, ils surprennent agréablement dans les plats traditionnels, depuis le pot-au-feu jusqu’au couscous, en passant par la poule au pot. Contraste subtil et renversant, leur saveur légèrement sucrée va être une révélation ! Attention à ne les ajouter dans la cocotte que 20 min avant la fin de cuisson de la préparation pour qu’elles ne soient pas trop cuites.
  • Le pâtisson peut être cuit entier, puis farci de sa propre chair agrémentée de fromage frais, d’herbes et d’échalote.
  • La courge spaghetti révèle à la cuisson des… « spaghettis » ! Il suffit de la couper en deux dans le sens de la longueur, de l’égrainer, de la faire cuire au four 30 minutes à 180°C avant de gratter puis d’accommoder ses filaments comme des pâtes. Les enfants l’adorent !
  • La saveur subtilement sucrée de la courge butternut et sa chair d’une bonne tenue à la cuisson permettent entre autre de la cuisiner sous forme de frites !
    Coupé en deux, le potimarron dore en 50 minutes au four, avec de l’huile d’olive ou un peu de beurre. On l’aime aussi en soupe, en gratin, sauté…
  • Pensez à cuisiner la chair des courges et des potirons en petits dés dans une quiche, en beignets, pour ajouter du crémeux à un risotto, dans un gâteau marbré avec du chocolat ou encore en confiture ou en compote (elle se marie alors très bien au sucré de la pomme et de la poire).
  • Pour une entrée festive : une mousse ou un soufflé réalisé sur la base d’une purée de potiron refroidie additionnée d’œufs (dont les blancs sont montés en neige) et de fromage râpé.
  • En dessert, courges et potirons encouragent la convivialité dans une tarte parfumée aux jus ou au zestes d’orange et aux épices, avec de la cannelle, du gingembre et des clous de girofle. Essayez-les aussi dans un flan, parfumé au rhum et à la vanille ou en crème brûlée parfumée aux zestes d’orange ou de clémentine.

Source : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com

Vous pourriez aussi aimer

Réseaux sociaux

Partagez cette recette avec vos amis